Michel Coumes - Peintre

Je navigue depuis longtemps dans l’univers des images, et en particulier de l’image de marque dont je m’étais fait une spécialité. L'image chevillée au corps, oui, et sous toutes ses formes, au fil de supports visuels que je n'ai cessé d'explorer au cours de ma vie. Cela, ce monde-là, c'était mon métier, mon artisanat, celui qui m’a permis de bâtir ma carrière professionnelle, et de gagner ma vie.

Mais il y avait aussi d'autres images, d'autres couleurs, portées depuis l'enfance, révélées très tôt par une grande dame du dessin et de la peinture, dont j’ai gardé un souvenir ému. J’avais alors, très jeune, acquis mieux qu'une technique, ou un savoir-faire. J’avais entrevu un univers, hérité d'une passion qui, forcément, allait irriguer et stimuler mon parcours professionnel.

Aujourd’hui retraité serein, il m’arrive au gré de mes envies de reprendre les pinceaux, sans contrainte, sans obligation, seulement pour le plaisir de fixer un paysage, une nature morte, ou le portrait d’une ancienne auto ou moto, passion que j’ai partagée toute ma vie avec d’autres collectionneurs.

Je n'aime guère parler de ma peinture, de style, de concept, je préfère me replier dans mon atelier, fenêtre mi-close où perce un rayon de soleil, et ou seul le chant des oiseaux dérange agréablement ma quiétude. Giacometti disait : « En art, ce qui a besoin d'explication ne le mérite pas ». Il avait grandement raison, et beaucoup pourraient s’en inspirer.

Michel Coumes

portrait